Association Electrons Libres

Evenements culturels, associatifs et humanitaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 JiCe on the road...

Aller en bas 
AuteurMessage
-{jice}-
poil aux dents.
avatar

Nombre de messages : 578
Age : 35
Localisation : Groland du bas
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: JiCe on the road...   Mar 10 Mar - 13:31

salut les ami.e.s!

comme vous le savez (ou pas) je me suis cassé quelques temps histoire de voir d'autres horizons, avec mes petits pieds et mon p'tit sac...

je profiterai donc de ce topic pour vous donner de mes newz, histoire de vous dire que je suis vivant et en bonne santé...

pour l'heure, je suis sur Nantes dans un petit lieu sympa à la campagne, plein de pirates, de camions, de yourtes, et de chiens gros comme des poneys.

je reviens de Rennes, d'ailleurs Marie-Laure vous fais des bisoux, puis je suis passé a Angers et Le mans pour differents concerts et festoches biens sympathiques... suite du programme, La rochelle, bordeaux, bayonne...

bon, la connesction est trés aléatoire ici, donc des news plus conséquentes bientot... bisoux a tout le monde, et bon courage pour l'orga du cercon...

_________________
-nos désirs font désordre!-

lucha y fiesta!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-{jice}-
poil aux dents.
avatar

Nombre de messages : 578
Age : 35
Localisation : Groland du bas
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: JiCe on the road...   Ven 13 Mar - 22:35

suite de la route, la rochelle, le soleil la mer et les bourgeois qui tirent la gueule... je suis à la zutte, zone d'utopie temporaire en territoire embourgeoisé, hihi!
une jolie petite maison qui tente de vivre son quotidien autogéré entre les voisins qui n'aiment pas les cheveulus et climat local ultratouristique peu propice aux expérimentations sociales... bon, là j'suis un peu saoul et les gamelles de la cuisine 100 pour 100 récup m'appellent, mais j'essaye de poser un post un peu plus concret demain... bises tout le monde, prenez soin de vous!

_________________
-nos désirs font désordre!-

lucha y fiesta!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
amandine

avatar

Nombre de messages : 374
Age : 32
Localisation : Jassans
Date d'inscription : 11/05/2006

MessageSujet: Re: JiCe on the road...   Dim 15 Mar - 11:18

Bourgeoisie : Constituée d'hommes libres, possédant des droits et une propriété privée, la bourgeoisie s'est développée avec l'industrialisation. A l'origine de la Révolution française et de l'Etat de droit tel qu'il existe à l'heure actuelle, la bourgeoisie est parvenue à abolir les privilèges de la noblesse et à l'écarter du pouvoir, devenant ainsi la nouvelle classe dirigeante.

Ah qu'il est doux le petit nid familiale, dans une maison, propriété privé, ou un espace m'est réservé.

Ah qu'il est bon le temps des petits déjeuners, des déjeuners et des "soupers".
Autours d'une table, avec des couverts, du pain, de l'eau en abondance et avec un peu de chance, du vin.
Vin, dieu, dyonisos, dieu du vin, de la vigne et des excès... CINEMA, CINEMA....
Excès dont tu abuses un peu trop peu être Jicé, sache que....

A qu'il est bon le doux espace européens, ou nous sommes nés, qui nous permet d'accéder à l'instruction, à la propriété, à la mal bouffe dont nous abusons certes, des droits sociaux que l'Etat continue d'octroyer à torts et travers, malgré la dette de l'Etat qui ne fait qu'augmenter, un minimum d'égalité, une couverture social, nous permettant d'avoir accès aux soins, les médicaments, l'irradiation de certaines maladies, qui continuent à faire rage dans beaucoup de pays.
Manger à sa faim, boire sans craindre la pénurie, consommer de l'alcool à outrance, acheter son paquet de clope, ou son tabac à rouler, manger un kebab parce que j'ai la flemme de faire à manger, participer à des concert ou le prix de la place permettrais de nourrir une famille pendant une semaine, me protéger pour ne pas choper le SIDA...

Petit bourgeois : ne pas être en mal nutrition, pouvoir dormir dans un lit, avoir un toit au dessus de sa tête, un minimum de 2 repas par jour, prendre une douche, acheter, consommer, pouvoir ne pas travailler, être dépendant à l'Etat.

Les autres : mal nutrition, enfants mort nées, qui ont le SIDA dés leur arrivé sur Terre, manger des galette de Terre, manger de la merde, se nourrir de ses étrons, vouloir avoir accès à l'Education, ne pas y arriver parcequ'il faut travailler pour nourrir sa famille...

Bref... c'est pas contre toi, mais bon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-{jice}-
poil aux dents.
avatar

Nombre de messages : 578
Age : 35
Localisation : Groland du bas
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: JiCe on the road...   Lun 16 Mar - 15:26

hein? Shocked

_________________
-nos désirs font désordre!-

lucha y fiesta!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-{jice}-
poil aux dents.
avatar

Nombre de messages : 578
Age : 35
Localisation : Groland du bas
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: JiCe on the road...   Lun 16 Mar - 16:52

bon. je pensait pas répondre sur le forum, mais je t'avoue que là tu viens de me filer un gros coup de blues, et je voudrais mettre au point deux ou trois trucs.
tu te rappelle de la soirée chez toi, pendant le débat sur myspace? j'ai l'impression de lire les mêmes arguments, surtout ne changeons rien, ne cherchons pas a faire mieux ici, parce que c'est pire ailleurs. et c'est pire ailleurs pourquoi?
Citation :
classe dirigeante.
Citation :
propriété privé

oui, voila une bonne piste.

je t'apprend rien en disant que c'est pire ailleurs parce que nous, occidentaux avons décidé de foutre la merde là bas, je vais pas non plus te faire la liste de toutes les formes d'exploitations et de dominations subies par ce qu'on ose appeler le tiers monde.

Citation :

A qu'il est bon le doux espace européens, ou nous sommes nés, qui nous permet d'accéder à l'instruction, à la propriété, à la mal bouffe dont nous abusons certes, des droits sociaux que l'Etat continue d'octroyer à torts et travers, malgré la dette de l'Etat qui ne fait qu'augmenter, un minimum d'égalité, une couverture social, nous permettant d'avoir accès aux soins, les médicaments, l'irradiation de certaines maladies, qui continuent à faire rage dans beaucoup de pays.

mais, mais... ça fais longtemps que t'es pas sortie de chez toi non?

alors, je vais te donner le fond de ma pensée, sans chercher a argumenter le pourquoi du comment, mais qu'au moins les choses soient claires:

oui, je mes sens mal a l'aise dans le squat ou je suis actuellement parce que la maison dispose d'une télé, d'une playstation, et d'une baignoire avec de l'eau chaude.

oui, j'ai kiffé de passer plusieurs jours dans une baraque en plein campagne, sans eau chaude, sans chauffage ou tu devais couper toi même ton bois avec tes petites mains pour le mettre dans ton petit poêle et ainsi disposer d'un minimum de confort. et retourner toi même la terre de tes petites mains pour faire pousser ta nourriture, top bio zen zen cool

oui, je kiffe de préparer d'la bouffe végétarienne (j'mange plus de barbaque, je sais c'est un truc de bobo) pour 10 personnes avec des légumes qui seraient parti a la benne autrement, j'ai l'impression de lutter contre un truc qu'on appelle le gaspillage, et ça me fais rire de m'attirer les regards outrés des bourgeois quand je fouille des sacs poubelles pour en retirer 10 kilos de patisseries en parfait état qui fournissent de la nourriture a toute un communauté pour une semaine.

oui, je kiffe d'habiter dans des maison bourgeoises abandonnées depuis des années pour cause purement lucrative, que des gens certainement utopistes ont décidé de rouvrir pour donner une seconde vie, parfois dans l'urgence histoire que leurs potes encore plus démunis qu'eux ne crèvent pas de froid comme des rats dehors. t'en foutrais de la couverture sociale moi.

parce que oui, mon but a moyen terme est de vivre au fond des bois dans sous un yourte, quitte a construire mon éolienne pour l'électricité, et a être forcé de me soigner avec des plante si je tombe malade. et a oublier l'idée d'une retraite. mon dieu...

tiens, cadeau: http://www.liberation.fr/societe/0101555041-c-ur-de-pierre-contre-squatteurs
c'est sur, libé est connu pour son extrémisme politique.

parce que j'en ai marre d'attendre tout du blabla, de la démagogie des politiciens de gauche ou de droite, des subventions étatique et du grenelle de l'environnement. j'ai décidé de me réapproprier ma vie, quitte a subir les foudre de l'etat en place (t'as pas pu passer a coté de l'"affaire de Tarnac", si?)

deux trois trucs un peu plus persos tant qu'on y est; merci de ne plus employer le terme de "vacances" quand vous parlez du voyage que j'ai entrepris, je ne sais pas si c'est volontaire, mais généralement les vacances, c'est un truc pour les gens qui bossent et qui en profitent pour rien foutre avant de retourner bosser. (aucun jugement de valeur là dessus.) perso, en un mois j'ai été plus actif que ces deux dernières années de chomdu.

ensuite:
Citation :
Excès dont tu abuses un peu trop peu être Jicé, sache que..

ça c'est de l'attaque personnelle toute pourrie, et je te trouve mal placée pour employer cet argument.
en gros, je dois en déduire que ma situation actuelle est due a l'alcool et pas a une réflexion personnelle. si c'est là toute la considération que tu me portes...

et puis, par rapport a ton message répondeur d'hier, tu sais que tout les mouvements du compte de l'association sont disponibles sur simple demande a la Caisse d'épargne. je suis surpris que tu n'y ai pas pensé, et j'espère m'être trompé sur la teneur de ton message.

a bon entendeur.

_________________
-nos désirs font désordre!-

lucha y fiesta!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-{jice}-
poil aux dents.
avatar

Nombre de messages : 578
Age : 35
Localisation : Groland du bas
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: JiCe on the road...   Lun 16 Mar - 17:54

allez, histoire de détendre un peu l'atmosphère, je vous propose de partager un petit bout de route avec moi, déjà un peu lointain, mais je me rends compte qu'il est plus difficile que je pensais de coucher sur papier ce que je vis sur le moment....


7 mars

Angers, joie, rage et courage.

"la fièvre est le chauffage des pauvres" (sur un mur du Slip)

J'ai finalement réussi à m'arracher à l'enfer de Rennes, après une soirée dionysiaque qui m'emmenera au petit jour, charmé par d'étranges sirènes [ndla: hihi, j'ai écris ça avant le massage d'Amandine, j'vous jure]
début de soirée au Dazibao, haut lieu cuculturel de la ville. concert censé etre sans alcool, fausse prévention, vraie hypocrisie et pour cause, personne nous fouille à l'entrée, malgré le "gling-gling" fort peu discret de nos sacs. le public se bourre la gueule avant de rentrer, il se bourrera la gueule en sortant.
A l'intérieur, les Noces Gitanes balancent leur zic balkanique, je commence tout juste à m'échauffer quand le groupe quitte la scène, dommage. dehors, chapiteau posé sur la place, tente a jeux marrant, jongleur-euses, bon esprit. sauf la sécu, mais bon, ça... [ndla:nous on a les meilleurs sécumen du mooonde Very Happy]

on bouge sur la rue st'mich, on se fais rincer à l'oeil dans un bar en cours de route (les Rennais-e-s ont le sens du partage), on se pose sous un arrêt de bus le temps d'une improvisation théâtrale de déclamations paillardes (souvenirs...)

rue de la soif, débauche finie, boissons, guitares, chiens, chants anarchistes, joints, flics dépassés, lutins des rues et temps à l'état sauvage.

je me réveille dans une minuscule chambre du campus Rennes II, mode totale gueule de bois et quelques trous de mémoire, mais rien de bien désagréable au final...

je décolle vers 17heures, et le ciel me joue encore des tours en commençant à se couvrir dés le moment ou je tends le pouce.
une petite heure d'attente et c'est le départ pour Angers, en essayant désespérément de rester éveillé et de meubler la conversation, ce que mon conducteur me demande avec insistance et un accent polonais à couper au couteau. l'avais qu'a s'acheter une autoradio.

j'arrive à Angers à la tombée de la nuit, pas le temps de visiter la ville, je fille direct à l'étincelle où débute le festival Émancipations. un peu à la bourre quand même.
Je suis accueilli par des gens adorable et c'est avec un soulagement certain que je pose mon bardas au Slip, le squat mitoyen de l'Etincelle.
le Slip est vaste, le Slip est coloré, mais le Slip est un peu humide.
le Slip est expulsable depuis quelques jours aussi, et les habitant.e.s vivent dans l'attente de la descente de flics fatale. on m'indique le passage de secours par les toits. je passe la tête par le velux et m'imagine parfaitement galoper sur les tuiles glissantes avec mon sac à dos chargé a bloc.
contrairement à ses voisins , l'Etincelle bénéficie d'un accord négocié avec la mairie, ce qui lui permets une (un peu) plus grande liberté d'action. 11 ans d'existence, et beaucoup d'histoire dans ce murs, en témoignent les affiches qui les tapissent, groupes depuis longtemps disparus et appel à des manifestations qui feraient le bonheur d'historien-e-s activistes.
je me délecte d'un somptueux maffé vegan en écoutant les récits de la mobilisation étudiante locale avant le début d'une conférence-débat sur l'excision au Mali, présentée par Ibrahima, militant passionné et passionnant d'une association locale. l'échange est fort en émotions, à la hauteur de la gravité du sujet abordé. on en ressort la gorge serrée, partager entre la tentation de baisser les bras face à l'immensité de la tâche (quand on apprend qu'au Mali 97% des femmes sont excisées, généralement à l'age de deux-trois ans) et l'espoir de changement quand on voit l'énorme motivation de gens comme Ibra.
vaincu par la fatigue, je souhaite une bonne nuit a mes nouveaux et nouvelles ami-e-s et m'endors comme une masse, emmitouflé dans plusieurs épaisseurs de couvertures.

_________________
-nos désirs font désordre!-

lucha y fiesta!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neeko
bouzeux le clown
avatar

Nombre de messages : 372
Localisation : au milieu des vaches à conté!!!
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: JiCe on the road...   Lun 16 Mar - 22:53

T'as bien eu raison de partir.. profites-en bien (ce que tu as l'air de faire). On a chacun nos périples: toi c'est de squatt en squatt, moi c'est d'administration en administration pour finir dans mon squatt à moi et pas expulsable... Tu viendras nous raconter tous ça avec une truelle àa la main ou au coin du poêle, si tu passes par le morvans et qu'on est sorti victorieux de la maison des foux qu'on appele administration française.
Profites-en bien et Inch'Allah

Au fait ton mail fonctionne toujours? et puis pour te surprendre un peu aussi c'est quoi Tarnac? (bon allez je fais presque un peu de provoc...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
amandine

avatar

Nombre de messages : 374
Age : 32
Localisation : Jassans
Date d'inscription : 11/05/2006

MessageSujet: Re: JiCe on the road...   Mar 17 Mar - 10:54

Excès dont tu abuses peut-êtr eun peu trop Jicé, sache que, était une plaisanterie sortant de M. MANATHAN.
Comme je l'ai dis, ce n'était pas contre toi, mais je t'avoue entendre beaucoup de discours sortant de la bouche de personne n'ayant pas à se plaindre et tappant sur la bourgeoisie, alors qu'eux même en font plus partie que toi et moi.
D'ailleurs ça me fait plaisir d'entendre quelqu'un qui dit que en effet, il y a des gens qui crache contre tout ça, mais n'arrive pas à se passer de leur télé, playstation... dont moi je rafole pour Resident Evil 4.

Je répète ce n'était pas contre toi.

Moi et ma mauvaise humeur permanente s'exprime.

Pour le message, on y a pensé, d'ailleurs Aurélie et Laurine vont à la Caisse d'Epargne cet aprés-midi.
Mais c'était dimanche, on voulait comprendre rapidement l'état des comptes.

Oui je ne sorts pas de chez moi, le soleil pourrait me bruler, c'est pour cela que j'ai fais le choix de vivre la nuit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire

avatar

Nombre de messages : 364
Localisation : au milieu des vaches
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: JiCe on the road...   Mar 17 Mar - 12:14

Salut à toi voyageur!!!
Ca fait plaisir de voir que tu réalise enfin un de tes rêves, et que ca te plait!!
Tu as l'air de découvrir des plaisirs simples, comme couper le bois, gratter la terre (ca fait du bien, hein?!!!)...

Je te souhaite encore plein de belles rencontres, et plein de soleil avec le printemps qui arrive!!

Vive les rêves qui se réalisent!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-{jice}-
poil aux dents.
avatar

Nombre de messages : 578
Age : 35
Localisation : Groland du bas
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: JiCe on the road...   Mar 17 Mar - 16:02

amandine: oui, ok, j'ai réagi un peu brutalement, m'excuse.
sinon, c'est pas parce qu'on fais partie de la bourgeoisie (et comment on définit ça?) qu'on ne peut pas la remettre en cause, et heureusement! ça reviendrais a dire, a l'extreme, y'a plein de trucs qui vont pas dans le monde, mais je ne peut rien y faire parce que j'appartiens à ce monde...
après, la route est longue vers la vie alternative, chacun y va a son rythme, avec ses priorités.
je ne veut pas critiquer mes ami.e.s de la Zutte, qui ont a peine la 20aine pour la pluspart, qui sont dans leur première expérience de vie communautaire/alternative, et les comparer aux gens du Fouloir (le squat champêtre vers nantes) ou des Troglos qui ont tou.t.es 30-35 piges et des millions d'ouvertures de lieux autogérés derrière elles-eux, et une toute autre expérience de la simplicité volontaire.
personne n'est parfait...

neeko: salut vieille canaille! j'essaye de suivre ce qui s'passe sur l'adresse hotmail, mail elle est grave spammée et ça me décourage de piocher un mail intéressant au millieu de 200 qui me parlent de trouble de l'érection. ça ira de ce coté là, merci. et comme no-log ne prends plus d'inscipitions, et que j'ai pas encore maitrisé riseup, je suis plus joignable sur la messagerie du forum...
et si tu manques d'info sur la terrible conspiration des "anarcho-autonomes tapis dans l'ombre d'une épicerie de campagne" (merci le figaro pou cette formule historique mdr )
tu trouvera tout ton bonheur par là:
http://cccforum.propagande.org/viewtopic.php?f=2&t=4946
Wink

claire: ouais, je redécouvre plutôt, mais après des années d'encrassage urbain, ça fais un bien fou... je suis tombé amoureux de l'odeur du poele a bois bien chaud quand tu rentre d'une journée dans le potager...
et ouais, printemps est bien là (à la Rochelle du moins) et ça aussi c'est que du bonheur!
comptez sur moi pour les travaux, et courage a vous pour les démarches!


bon allez, p'tite douche, sac à dos et départ pour bordeaux!

_________________
-nos désirs font désordre!-

lucha y fiesta!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
expander

avatar

Nombre de messages : 6
Localisation : parlaba
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: JiCe on the road...   Mar 17 Mar - 21:10

yo baroudeur des montagnes flétries!!!

Je viens de découvrir ce magnifique topic, whaou c'est fou hein!!
On dirai que sa va pas trop mal pour toi!! en tout cas j'espere que tu t'éclates bien ( enfin d'apres ce que j'ai lu, ça à l'air d'aller). Et que cette expérience est enrichissante pour toi...

O faite écoute ta boite vocale tu risques d'y entendre des trucs bizard, c'est normale c'était juste une bande de dépravé complétement caisse perdu entre la drome et l'isere prêt de champ de tir militaire, qui faisait la fête dans la boue, enfin voila!

Gros bisous mon ptit JiCe, à bientôt, et profite c'est pas beau par chez nous!!

piss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-{jice}-
poil aux dents.
avatar

Nombre de messages : 578
Age : 35
Localisation : Groland du bas
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: JiCe on the road...   Mer 25 Mar - 11:51

salut vieux gars! hihi, les montagnes flétries, ça m' a fait marrer...

en l'occurrence, j'ai pas beaucoup vu de montagnes, à part les Pyrénées de loin, mais j'ai vu deux mers différente, enfin, une mer et un océan...

on m'a fauché mon carnet, un mois de notes de route envolé, la mort. je soupçonne le type qui partageais ma chambre lors de la première et dernière nuit de ma vie en auberge de jeunesse. c'était à saintes, trou du cul du monde quelque part entre la Rochelle et bordeaux, où j'ai débarqué à la tombée de la nuit dans un centre ville complètement désert...
épuisé, je tente ladite auberge où un jeune mec qui fais d'immenses efforts pour paraitre à la coule me déleste de 26 euros, inscription et prix de la chambre, pour une nuit. ouch.
le type qui dors avec moi, caricature du bobo surfeur qui voudrais être né californien, bien nourri, en trop bonne santé pour etre honnête, n'aligne pas plus de trois mots, mais je sent son regard insistant pendant que j'écris mes notes du jour.cheulou.
je pars trainer au bord de l'eau, la soirée est douce, les premières chauves souris de l'année passent à quelques centimètres de moi, je me perds dans mes pensées...
rencontre un peu douloureuse, un type du coin looké trop black block à donf, méchante culture punk et activiste, mais seulement quant il reconnecte entre deux longs moments d'absence, les yeux perdus dans le vide. gueule du gars qui trop abusé du speed et de la came, discours mille fois entendu, "ouais mais c'est seulement de temps en temps, j'controle" ça me rappelle des mauvais souvenirs... quelques bières et retour au bercail, sachant que je dois rendre la chambre à 9h du mat. je croise vite fait le personnel, ça pue la fausse charité chrétienne et les vraies frustrations.
et je me réveille à 11 heures, alors qu'un type à la gueule de vieux chef scout me beugle "TOC-TOC" dans les oreilles.
"-alors, on a fait un gros dodo?"
"-grumf!"
pour la peine, je ne ramène pas mes draps à l'accueil. j'suis un rebelle.
je file à Bordeaux, et c'est seulement sur la route que je m'aperçoit que mon carnet de notes n'est plus à l'endroit où je l'ai rangé la veille...
ne pas s'attacher aux choses matérielles, qu'y disaient...

après, pour faire court, bordeaux, qui n'a été qu'une brève étape , toulouse, deux jours à la fac occupée du Mirail, chouettes gens, chouette manif, chouette ville, et enfin, Montpellier, chez l'ami Jean Ismael, avec le père adé (qui a l'heure actuelle ronfle à coté de moi).
summum, du voyage, 48h sans dormir, avec en fil rouge une fanfare des balkans, gitans pur jus, qu'on croise dans les rues dès que le coup de barre nous guette, de quoi se croire dans un film de kusturica. enfin, de Tony Gatlif plutot, vu qu'une partie des zicos à joué dans Gadjo Dilo, et qu'ils étaient sur montpellier pour accompagner Rona Hartner, l'actrice principale (et chanteuse et danseuse magique de la balle féerique) du film.

pause sur les toits de la ville en écoutant du flamenco et de la hardtek. redescente au niveau du sol pour terrifier les emos et les canards et les militaires. superbes rencontres, amitiés qui se créent, cette ville dégage des bonnes vibes. des fois.
d'autres, c'est hardcore. trop de zone, trop de manche, trop de défonce dure.
montpel' traine une réputation de point de convergence des routard.e.s de toutes origines, qui est totalement fondée, alors, ouais c'est marrant, tout le monde avec son gros sac a dos place de la comédie, le soir en pleine semaine à boire des coups jusqu'a point d'heure, ça joue de la zic a tous les coins de rue, on fais la fête au point de déconnecter de la réalité, le but est avoué. et la réalité c'est aussi parfois les bastons de chiens, les bastons de maitres, les arnaques de dealers, la défonce comme un aboutissement et les bourges qui développent des réactions épidermiques dès qu'ils voient un crèteux taper la manche, au point que les pauvres sont obligés se taxer entre eux. solidarité de classe. haha.

enfin, je sais que j'ai malgré tout des affinités avec cette ville, et que je retournerais y trainer mes basques avant longtemps...

tout ça pour dire que je prends le train pour lyon tout à l'heure et que ça fais fort bizarre de rentrer au bercail...

la suite bientot, là je vais fumer une clope profiter une dernière fois des toits de montpellier...

_________________
-nos désirs font désordre!-

lucha y fiesta!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: JiCe on the road...   

Revenir en haut Aller en bas
 
JiCe on the road...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [NEW] Pro-Line Road Rage Street Roues Seules E-Revo 1/16
» TNA Victory Road 2010
» Spirit Road
» La mother road 66
» Type 90 1/72 Pit Road

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Association Electrons Libres :: Blabla divers :: Kafé-
Sauter vers: