Association Electrons Libres

Evenements culturels, associatifs et humanitaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 une vague odeur de pourri qui flotte dans l'air...

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
-{jice}-
poil aux dents.
avatar

Nombre de messages : 578
Age : 35
Localisation : Groland du bas
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: une vague odeur de pourri qui flotte dans l'air...   Mer 19 Mar - 15:02

Citation :
Appel à tous les tatoués et tatoueurs de France !


Faites un acte simple pour protester contre un rapport et un décret aberrants !


Un premier décret réglementant les pratiques de tatouage et de piercing a été publié le 20 février dernier, ignorant les efforts des professionnels – tatoueurs, perceurs, et professionnels de la santé – sur le terrain et leurs revendications en matière de réglementation.
Ce premier texte réglementaire a été voté suite à un rapport de l'Académie de médecine qui, au-delà des considérations strictement médicales auxquelles il est censé se vouer, présente le tatouage et le piercing comme traduisant plusieurs « états : perception négative des conditions de vie, mauvaise intégration sociale, souci d'amélioration de l'image de soi, précocité des rapports sexuels avec grand nombre de partenaires, homosexualité, usage de drogues et consommation d'alcool, activités illicites et appartenance à un « gang », mauvaises habitudes alimentaires. »Shocked

Estimant ces propos à la fois diffamatoires et homophobes, le Syndicat National des Artistes Tatoueurs a saisi la HALDE (Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l'Egalité) et porté plainte contre l'Académie de Médecine.

Chaque personne tatouée, percée, tatoueur, perceur, peut faire un acte simple pour soutenir cette démarche : si plusieurs milliers de personnes portent plainte à l'encontre de l'Académie de Médecine, nous pourrons mettre en lumière l'aberration de ces propos, et en conséquence, l'aberration du contenu de la réglementation que l'administration a décidé d'imposer aux tatoueurs et aux perceurs (en excluant de cette obligation les bijoutiers « perçant » au pistolet !).

Notez bien que votre plainte ne vous engage à aucune procédure par la suite : le SNAT prendra en charge toute procédure et frais éventuels. Votre seule action consiste à adresser une lettre en suivant les indications qui suivent : l'avocat du SNAT prendra le relais !

Si vous estimez être personnellement calomnié par le rapport de l'Académie de médecine, prenez simplement quelques minutes de votre temps pour rédiger une lettre dans laquelle vous ferez état de vos tatouages/piercings (avec éventuellement des photos de ces réalisations corporelles) et, en quelques mots, de vos motivations artistiques ou esthétiques, ou plus généralement de la manière dont vous percevez le tatouage et/ou le piercing.

Suite à cette courte présentation personnelle, précisez que vous portez plainte contre l'Académie de Médecine pour les propos tenus dans son rapport du 11 décembre 2007 : « Piercings et tatouages : la fréquence des complications justifie une réglementation », en rappelant les propos que vous estimez diffamatoires et homophobes (voir ci-dessus), et en insistant sur le fait que vous vous sentez calomnié par ces propos (n'hésitez pas à parler de votre situation personnelle, familiale, professionnelle, etc. si vous le souhaitez !).

(!) N'omettez pas de préciser les éléments suivants, sans lesquels votre plainte sera irrecevable :
- votre état civil (nom, prénom, date de naissance)
- votre adresse personnelle (ou professionnelle pour les tatoueurs/perceurs)

Il est important que votre lettre soit manuscrite et adressée en RAR (recommandé avec accusé de réception) à :
Tribunal de Grande Instance de Paris
A l'attention de Monsieur le Procureur de la République
4 Boulevard du Palais
75001 Paris
Veillez à faire une copie de votre lettre avant de l'envoyer.
Une fois votre lettre RAR envoyée, attendez le retour de votre accusé de réception, puis adressez par courrier simple à l'avocat du SNAT (M. Benjamin MERCIER – 29 Quai St Michel – 75005 Paris) :
- la copie de votre lettre et des éventuels documents joints
- la preuve de votre envoi en recommandé
- l'accusé de réception lorsque celui-ci vous sera revenu

Si chaque tatoué(s)/percé(e)/tatoueur(se)/perceur(se) porte plainte, ce sont potentiellement des centaines de milliers de lettres qui parviendront sur le bureau du Procureur !
De quoi manifester de manière significative notre opposition à une véritable campagne de désinformation et de stigmatisation de nos pratiques, de nos métiers, et de nos passions !
Et de quoi faire valoir notre opposition à une réglementation inadaptée qui risque de faire revenir de nombreux tatoueurs à la clandestinité, mais également de laisser des bijoutiers continuer à percer dans des conditions inacceptables !


> Appel du SNAT au format PDF (à imprimer et à télécharger) : http://s-n-a-t.org/download/SNAT_plainte032008.pdf



et sinon:

Citation :
Un certain Nicolas Princen vient d’être embauché à l’Élysée comme cyber renifleur de tout ce qui buzz autour de Nicolas Sarkozy sur Internet. Cette recrue de 24 ans, fraîchement sortie de HEC, devra se doter d’un sacré museau et d’un sacré coup de clic puisqu’il sera chargé de surveiller les sites d’actualités, les blogs, les forums, les sites d’hébergements, bref tout ce qui peut contenir quoi que ce soit et touchant à Nicolas Sarkozy.

Son objectif sera alors « de traquer les fausses rumeurs et de déjouer toute désinformation à l'encontre du Président » afin de contre-attaquer aussitôt selon nos confrères du Journal du Dimanche. « Il est tout à fait normal que la présidence de la République regarde ce qui se passe sur ce média, au même titre que la presse écrite ou la radio » a expliqué l’Élysée au site LePostfr.

En cas de contenu abusif, la présidence assure cependant qu'il « n'aura pas de moyens d'action particuliers. [L’intéressé] informera le service ou les personnes concernées. Voilà tout. » Lesquels pourront agir en conséquence pour une petite partie de démineur. On lui souhaite bon courage pour ces nouvelles fonctions.

_________________
-nos désirs font désordre!-

lucha y fiesta!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
unecertainelueurverte

avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: ... on arrete pas le "progré"   Ven 21 Mar - 9:12

J'allucine , je pensais pas que le comité de medecine irait aussi loin dans la desinformation . En faite ce que la citation ne dit pas c'est que il veulent faire passer l'acte de tatooage et du piercing dans les cliniques .
Je le savais et je trouvais ca aberant tellement c'etait gros .

Il est vrai que certains perceurs et tatoueurs laissent a desirer au niveau hygienique ..... mais ce n'est vraiment la majorité Je suis toujours aller dans des endroits ou l'hygiene etait le mot d'ordre.....
Bon bon bon ... moi je vais porter pleinte des que je reviendrai de mes concours .... pcq je ne suis pas homo, j'ai pas eu de relation sexuelles precause ( c'est tres subjectif comme question) , je ne suis pas exclu de la societe , et je ne fait pas partie d'un gang ..... bizzar non ? lol
non mais on arrete pas la connerie ..... Je revendique mon tatouage représente la VIE : quoi de plus beau comme symbole ?
et mes piercings je les trouve juste sensuelle et tres tres esthetique ( un peu de futilité non de non, yen a bien qui mettent du maquillage .... ) .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
unecertainelueurverte

avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: .....   Ven 21 Mar - 9:20

ensuite pour l'autre citation je voudrais aussi pousser mon coup de gueule : n'oublions pas que le but d'Internet c'est la LIBRE circulation de l'information .....
Vous comprenez la ou je veux en venir ?

C'est tout simplement un moyen de plus de nous censurer l'information . KEL HONTE !!!!! il le font deja avec nos bouquins , nos media , et ils veulent nous prendre une des seules sources de liberté intellectuelle....

NE loublions pas :MEME SI la LIBERTE n'est qu'une idee non reelle physiquement parlant ,C'est la CONNAISSANCE qui nous permet d'acquerir notre liberté de penser de comprendre d'avoir le choix .....

ET ca c'est ce qu'il y a de plus important dans la vie : LA LIBERTE ( par la penser c'est deja ca )

Je me revolte sur ce gouvernement qui dissimule un semblant de dictature ......... reflechisez y
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-{jice}-
poil aux dents.
avatar

Nombre de messages : 578
Age : 35
Localisation : Groland du bas
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: une vague odeur de pourri qui flotte dans l'air...   Ven 21 Mar - 16:53

ce qui me choque le plus, c'est ce retour à la morale et à l'uniformisation... je me demande bien quelle sorte de vieux croulants à pu pondre un texte pareil... ça refoule grave la vieille pudibonderie catho à l'ancienne.

cette manière de cibler un groupe social "hors-norme" (et encore, la démocratisation de ces pratiques de modifications corporelles ne lassait pas penser qu'elle serai encore stigmatisée ainsi a notre époque) et lui affliger tous les maux de la terre ( l'homosexuailité est redevenue un comportement antisocial? Evil or Very Mad)

ça me rappelle la scène de Las Vegas Parano où le procureur Machin fais son discours sur les différents "états" provoqués par la consommation de marijuana.

ça me rappelle un vieux bouquin trouvé dans une cave, "l'adolescence" (car dans les années 50 on pouvais résumer l'adolescence d'un être humain en moins de 50 pages) qui martelais comment corriger les troubles de la morale chez le jeune garçon,(notez bien) troubles d'ailleurs géneralement provoqués par la masturbation.

et regardez ce qui nous arrive aujourd'hui, en pleine vague réactionnaire que traverse notre pays, le retour des vielles rengaines des grenouilles de bénitiers, toutes frétillantes que sa majesté ait flatté leur égo par ses lubies mystiques et peu engageantes... brave gens, ces enfants forniques sous vos yeux, se vautrent dans la débauche et dans l'alcool, et en plus, ils mangent pas bien! ha, bah, ouh, jesus-marie-joseph!

portnawak.

sourtout, restez bien dans le rang, ne manifestez aucune marque d'originalité, ne songez plus à "l'amélioration de l'image de soi", c'est contre productif. amélioration de l'image de soi? qu'est ce que ça veut dire ça? ça veut dire qu'on a plus le droit de disposer de son corps selon ses gouts, de se sentir bien dedans? comment ça, améliorer son image, c'est développer l'individu, et le développement de l'individu nuit au système de pensée unique? qu'est ce que c'est que ce bafouillage parano que je suis en train de balancer sur le forum? hum...

et puis, bof, pour le deuxième texte, ben c'est pas nouveau, depuis des années les RG épluchent le net à la recherche de données sensible, mais là, voila que c'est dit officiellement, avec l'embauche d'un geek de compétition, qui doit être sacrément content d'être diplôme des Hautes Ecoles de Connerie pour faire ce que n'importe qui peut faire de chez lui avec en bonus, la pizza et la bière.

sarko tiens juste à bien prouver à la face du monde qu'il controle tout, alors gar(d)e à vous, big brother is watching!

_________________
-nos désirs font désordre!-

lucha y fiesta!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
unecertainelueurverte

avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: ...   Sam 22 Mar - 8:11

woua j'ai presque honte de ce que j'ai ecris par rapport a toi .... mais j'ai penser le meme chose sur les vieux croulant catho . tu as l'art de l'oration jice .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-{jice}-
poil aux dents.
avatar

Nombre de messages : 578
Age : 35
Localisation : Groland du bas
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: une vague odeur de pourri qui flotte dans l'air...   Lun 24 Mar - 0:23

Embarassed

hé mais heu...

naaan!


Embarassed

Very Happy

_________________
-nos désirs font désordre!-

lucha y fiesta!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-{jice}-
poil aux dents.
avatar

Nombre de messages : 578
Age : 35
Localisation : Groland du bas
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: une vague odeur de pourri qui flotte dans l'air...   Jeu 3 Avr - 11:07

on continue?

Citation :
8 mois après le spray anti-SDF, voici le boîtier à ultrasons antijeunes qui relance la polémique. Diffusant des bruits insupportables que ne captent que de jeunes oreilles, cet outil est diffusé en France depuis plusieurs mois de manière confidentielle.

APRÈS le Malodore, le spray anti-SDF du maire d'Argenteuil, voici le Beethoven, le répulsif anti-ados, qui chasse les jeunes des halls d'immeubles. Commercialisé en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas depuis presque deux ans, ce boîtier arrive en France. De son nom d'origine Mosquito, mais rebaptisé Beethoven par le distributeur, cet appareil, vendu pour « adoucir les moeurs », si l'on en croit la publicité, agit là où les pétitions, les dépôts de plainte, les rondes de police ont échoué.


Distribué confidentiellement

Son secret ? Le petit boîtier envoie des sons suraigus, audibles seulement par une partie de la population. En l'occurrence, les jeunes, directement visés. Ils ont encore l'ouïe suffisamment fine pour percevoir ces fréquences. Agacés par le bourdonnement strident de l'appareil, à mi-chemin entre le « bzzz » du moustique et le grésillement du néon, les ados passent leur chemin.

Cette technologie a déjà séduit les épiciers nocturnes de Grande-Bretagne. Les polices municipales des Pays-Bas l'installent dans les cours d'école pour empêcher les élèves d'y traîner hors des temps scolaires. En France, distribué de manière confidentielle depuis quelques mois, le boîtier a conquis une cinquantaine de bailleurs sociaux et de syndics de copropriété du Sud-Est, mais aussi des particuliers, excédés par la présence prolongée des ados en bas de chez eux. Des villes auraient démarché la société distributrice. Mais aucune n'a encore osé franchir le pas. De peur d'être taxée d'« antijeunes ».

« Les municipalités, qui font de ce genre d'outils un argument d'attractivité en sont avides. Et elles sont conscientes qu'il leur faut les introduire en douceur pour qu'ils soient acceptés », décrypte le sociologue Jacques Donzelot. « Ubuesque » pour les uns, « discriminatoire » pour les autres, ce « joujou » va à l'évidence créer la polémique. D'ores et déjà, en Belgique, des élus se mobilisent pour que l'Europe interdise son utilisation. Leur argument : « Les jeunes ne sont ni des parasites ni des nuisibles pour notre société. »

source: le parisien.fr

Citation :
Les ados chassés à l’ultrason

Polémique en Belgique autour d’un répulsif antijeunes.
JULIE MAJERCZAK
LIBE : mercredi 2 avril 2008


Comment faire fuir à coup sûr, en moins de dix minutes, une bande de jeunes quelque peu excités, sans sortir son fusil de chasse, ni même menacer d’appeler la police ? La solution s’appelle Mosquito. Une invention britannique qui suscite une belle polémique en Belgique. De quoi s’agit-il ? Mosquito est un émetteur de sons ultra-aigus. Physiquement, c’est un petit boîtier muni d’un haut-parleur. Mais il a surtout une particularité : le son qu’il diffuse est inaudible pour les plus de 25 ans, mais insoutenable pour les oreilles des adolescents. Difficile à croire ? Non, le phénomène est classique, répondent les spécialistes. «Un bébé entend des fréquences de 20 000 hertz. Dès 20 ans, ces sons aigus deviennent progressivement inaudibles. Au-delà de 8 000 hertz, on ne les entend plus à l’âge adulte», explique l’oto-rhino-laryngologiste (ORL) Phillipe Mahillon. D’où l’idée de la société britannique Compound security systems d’utiliser ce vieillissement auditif inéluctable pour imaginer un répulsif sonore antijeunes.

Croisade. L’argumentaire sur le site Internet de la société n’y va pas par quatre chemins : «Votre activité commerciale souffre du comportement antisocial de jeunes ? Vous êtes dérangé par des rassemblements de jeunes dans votre rue qui vous rendent la vie impossible ? Mosquito peut résoudre votre problème.» Le kit complet vaut environ 1 000 euros. L’efficacité semble redoutable à en croire les témoignages d’adolescents qui assurent vouloir partir en courant. Depuis sa création, il y a deux ans, 3 500 appareils ont été vendus en Grande-Bretagne. On en trouve également aux Pays-Bas et en Suisse où certaines municipalités en auraient placé dans des cités. En France, il est commercialisé depuis 2006 par la société IBP France sous la douce appellation de Beethoven (lire ci-dessous). «Un musicien qui est mort sourd», souligne avec ironie le ministre de la Jeunesse de la communauté française de Belgique, Marc Tarabella, qui a pris la tête de la croisade anti-Mosquito. Son objectif : faire interdire la commercialisation de cet appareil au niveau européen. Car, au fur et à mesure de son succès, le ton monte.

Maux de têtes. L’affaire a commencé à émouvoir la classe politique belge il y a quinze jours, avec la plainte déposée par un adolescent d’Aywaille, commune située près de Liège. Ce jeune garçon de 14 ans, qui attendait tous les jours le bus devant une banque ayant installé un émetteur Mosquito sur sa façade, était sujet à de violents maux de tête. Faut-il s’inquiéter des effets sur la santé de ce type d’appareil ? «Tout dépend de la durée d’exposition et de l’intensité de la fréquence», explique le docteur Philippe Mahillon. Pour l’instant, aucune étude scientifique n’a été menée.

Mais au-delà même de la question des effets nocifs sur la santé, c’est le procédé lui-même qui révolte le ministre belge. «Le principe du Mosquito me dérange en tant que démocrate», confie à Libération Marc Tarabella. «C’est un outil de ségrégation inadmissible. Les promoteurs prétendent lutter contre les incivilités des ados, mais ce n’est pas vrai, n’importe quel jeune qui passe à côté de l’un de ces appareils en est victime», souligne le ministre tout en rappelant que «98 % des jeunes ne sont pas des délinquants». Quant aux incivilités, il précise que des outils de prévention et de répression existent et qu’en tout cas, ce n’est pas à chacun de faire justice.

Une pétition intitulée «les Jeunes ne sont ni des parasites ni des nuisibles pour notre société» a été lancée par l’association les Territoires de la mémoire. Elle a déjà recueilli 7 000 signatures. Et si vous voulez entendre le fameux Mosquito, le site Internet de l’association (1) vous propose de tester votre résistance.

_________________
-nos désirs font désordre!-

lucha y fiesta!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-{jice}-
poil aux dents.
avatar

Nombre de messages : 578
Age : 35
Localisation : Groland du bas
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: une vague odeur de pourri qui flotte dans l'air...   Jeu 24 Avr - 21:19

Citation :
Chronique d'une soirée étudiante

La K’fet sur Yvette est une association de l’Université Paris Sud 11 qui participe à la vie culturelle du Campus d’Orsay et à la rencontre des populations locales.

Ce 18 avril 2008, comme tous les vendredi, a lieu un concert gratuit Chez Yvette. Ce soir, au programme, un concert funk.

Lors de la soirée, un accrochage bénin est réglé par le dialogue en interne. La sécurité du campus est prévenue à titre préventif selon l’usage.

Le concert se déroule alors dans une ambiance conviviale.

Peu après, des gardiens de la paix sont remarqués à l’extérieur de l’association. Très vite, ils demandent une première évacuation. Il est même demandé aux organisateurs « de prévenir les gens que nous connaissons de sortir avant qu’ils entrent afin qu’ils n’aient pas à faire le tri entre les gens des Ulis et les autres ».

Alors que l’évacuation se fait dans le calme et que les premières personnes commencent à sortir, les agents des forces de l’ordre, équipés de matériel anti-émeute (bombes lacrymogènes, gels lacrymogènes, flashballs, chevrotines en caoutchouc, chiens et tonfas) investissent la salle (~90m²) en bloquant deux des trois issues.

Une trentaine de personnes est encore présente dans la salle quand soudainement des grenades lacrymogènes sont tirées, dont certaines à moins de 5m. Elles sont immédiatement suivies de tirs de flashballs et de chevrotines en caoutchouc, tirés à l’aveugle du fait de la fumée des gaz.

L’ensemble des tirs est concentré vers la seule issue de secours où sont regroupés les personnes qui essayent d’évacuer les lieux et un des tirs touche de plein fouet la roue du fauteuil roulant d’un adhèrent de l’association, atteint d’une maladie orpheline.

Dans la panique, tout le monde sort. Les forces de l’ordre attendent à l’extérieur et tirent, à vue, au flashball.

Une véritable chasse à l’homme s’organise alors que des gens tentaient de regagner leur domicile.

Il n’y a eu aucun contrôle d’identité, aucune interpellation.

Des blessés se sont présentés à l’hôpital d’Orsay pour y être examiné. Le personnel n’a pas pu approcher certains d’entre eux car ils sentaient trop le gaz lacrymogène.

Toute cette scène a été filmée par la caméra de vidéo surveillance du campus. (V. - Toute personne intéressée peut s'adresser au responsable d'un système de vidéosurveillance afin d'obtenir un accès aux enregistrements qui la concernent ou d'en vérifier la destruction dans le délai prévu.) Loi n°95-73 du 21 janvier 1995 d'orientation et de programmation relative à la sécurité, version consolidée au 30 mars 2007

bientot au caveau Jacques Higelin?

_________________
-nos désirs font désordre!-

lucha y fiesta!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neeko
bouzeux le clown
avatar

Nombre de messages : 372
Localisation : au milieu des vaches à conté!!!
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: une vague odeur de pourri qui flotte dans l'air...   Ven 25 Avr - 12:15

beurp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire

avatar

Nombre de messages : 364
Localisation : au milieu des vaches
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: une vague odeur de pourri qui flotte dans l'air...   Sam 26 Avr - 10:17

Jice arrête de citer des bouquins !!!!!!

non sans deconner c'est pas drôle du tout, ces histoire et je suis d'accord avec neeko ca fait vomir! beurp
dans ma campagne ici tout semble calme (mais ce n'est peut-être qu'une apparence), et j'en oubli la tension et les affreusités des villes

merci de me ramener dans le monde réel, même si je préfere celui des bisounours!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-{jice}-
poil aux dents.
avatar

Nombre de messages : 578
Age : 35
Localisation : Groland du bas
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: une vague odeur de pourri qui flotte dans l'air...   Dim 27 Avr - 21:36

hu, je cite pas des bouquins, généralement ces brèves proviennent d'Indymedia ou de differents forums.

au passage, on a croisé hier une personne qui etait à la Kfet lors des événements cités plus haut... apparemment l'ambiance n'était pas trop bisounours là bas...

_________________
-nos désirs font désordre!-

lucha y fiesta!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-{jice}-
poil aux dents.
avatar

Nombre de messages : 578
Age : 35
Localisation : Groland du bas
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: une vague odeur de pourri qui flotte dans l'air...   Lun 12 Mai - 23:55

haha, j'ai trouvé un truc drôle...

http://www.gsmespion.com/index.php?page=pack_ecoute&PHPSESSID=d2385bce19c060a2ee31e76ad122015d


ya pas de smiley en train de se pendre.

_________________
-nos désirs font désordre!-

lucha y fiesta!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
amandine

avatar

Nombre de messages : 374
Age : 32
Localisation : Jassans
Date d'inscription : 11/05/2006

MessageSujet: Re: une vague odeur de pourri qui flotte dans l'air...   Mar 13 Mai - 0:02

ouha, je ne trouve pas ça spécialement drôle.
Les furies, qui espionnent leur mecs (et vice versa) pourront enfin être content (es).

Violation de la vie privé, ayé Big Brother est vraiment là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neeko
bouzeux le clown
avatar

Nombre de messages : 372
Localisation : au milieu des vaches à conté!!!
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: une vague odeur de pourri qui flotte dans l'air...   Mar 13 Mai - 13:51

Et beh dans la même veine j'ai entendu parler de ça ce weekend:

Citation :
Un GPS contre une assurance-voiture moins chère

L 'assureur ... lance une expérimentation inédite en France : les entreprises peuvent désormais installer un GPS dans leurs véhicules. En échange, le prix de leur assurance sera indexé, notamment sur le nombre de kilomètres parcourus. L'objectif : payer moins cher. Les assureurs aimeraient étendre ce dispositif aux particuliers qui craignent pour certains d'être "fliqués".

"Payez comme vous conduisez"

Comme l'électricité, le téléphone, le prix de notre assurance auto va-t-il être évalué en fonction de notre utilisation de la voiture ? Ce système existe déjà en Angleterre et pourrait bien arriver en France. L'assureur ... propose aux entreprises d'installer un GPS dans leurs véhicules pour savoir où et quand vous circulez. Ce système de "pay as you drive" ("payez comme vous conduisez") est déjà un succès en Angleterre : le conducteur est facturé au kilomètre en fonction de son âge, de l'heure et de la route qu'il emprunte. En moyenne, cela coûte 30% moins cher qu'une assurance classique.

En France, la CNIL (la commission nationale Informatique et Libertés) interdit pour l'instant un tel système pour les particuliers. Et l'expérimentation d'... est réalisée sous conditions : le conducteur doit être d'accord et les données sont anonymes. ... dément tout risque de dérapage et met en avant une volonté d'accroître la sécurité : "Le système permet aussi de mieux localiser un véhicule lors d'un accident et permettre une intervention d'urgence" a répondu Eric Lemaire, le président d'... Prévention, face aux auditeurs de ...

"Un mélange des genres"

Pour Jean, cette initiative est un "mélange des genres" : "Je suis méfiant. Le maintien de la sécurité est un droit régalien et ne doit pas dépendre d'une entreprise privée. Je ne pense pas que ce soit uniquement pour la sécurité routière et je crains un aspect commercial" explique ce retraité. Va-t-on être fiché et pénalisé ? C'est la crainte de nombreux consommateurs. Corinne n'hésite pas à parler d'une future "société à deux vitesses" : "Je n'ai pas les moyens d'avoir un garage et de vivre dans un quartier 'select'. Sans vivre dans un quartier dangereux, ma voiture a tout de même été vandalisée. Vais-je être pénalisée à cause du lieu où je me gare?" demande cette habitante de Marseille.

... met en avant la surveillance de la CNIL mais tous les assureurs français travailleraient sur ces projets en espérant pouvoir étendre ces GPS aux véhicules particuliers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-{jice}-
poil aux dents.
avatar

Nombre de messages : 578
Age : 35
Localisation : Groland du bas
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: une vague odeur de pourri qui flotte dans l'air...   Mar 13 Mai - 15:27

https://www.dailymotion.com/video/x4r3i7_secrets-de-reussite-de-lump-par-nad_politics

taper

_________________
-nos désirs font désordre!-

lucha y fiesta!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
amandine

avatar

Nombre de messages : 374
Age : 32
Localisation : Jassans
Date d'inscription : 11/05/2006

MessageSujet: Re: une vague odeur de pourri qui flotte dans l'air...   Mar 13 Mai - 23:36

Un grand Mouarf pour Mme MORANO.

Tout est dit, attention elle vient des banlieues... au fait, a-t-elle dit de quelle banlieue?

"Et bah alors...?"

Lamentable.


Dernière édition par amandine le Mer 14 Mai - 12:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neeko
bouzeux le clown
avatar

Nombre de messages : 372
Localisation : au milieu des vaches à conté!!!
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: une vague odeur de pourri qui flotte dans l'air...   Mer 14 Mai - 9:55

beurp tomate chop Suspect No boulet piss waou

et puis un petit ponk pour la route et un beatnik peace

dehors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-{jice}-
poil aux dents.
avatar

Nombre de messages : 578
Age : 35
Localisation : Groland du bas
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: une vague odeur de pourri qui flotte dans l'air...   Jeu 12 Juin - 16:49

de pire en pire...
à diffuser largement...

Citation :
(Reçu de la FCPE)

Conseil local de Monein

Des enfants soumis « à la question » à l'insu de leurs parents !

Expérimentation à l'école primaire de Monein de l'évaluation CM2

jeudi 22 mai 2008, par <http://www.fcpe64.org/spip.php?auteur77>Conseil local
Monein

Pire que base élève, une nouvelle opération de fichage ose utiliser les enfants
dans le cadre même de l'école.

À l'école primaire de Monein sont arrivées, dans un gros carton, les évaluations
dites expérimentales, concernant les CM2.

Rien que de très normal direz- vous. Sauf que, premier point surprenant, les
dits documents, une fois complétés par les élèves devaient être retournés
directement au ministère SANS QUE LES INSTITUTEURS LES AIENT CORRIGÉS. En outre,
contrairement aux autres évaluations les parents n'avaient pas à prendre
connaissance des évaluations de leur enfant....et pour cause !

Si les 3 premières parties sont somme toute assez anodines, la partie 4 révèle
bien des surprises !

Elle s'intitule : PARTIE 4 QUESTIONNAIRE. On précise bien au bambin, qui a déjà
fait auparavant 3 séries d'évaluations que « ici toutes tes réponses sont
bonnes, il n'y a pas de mauvaises réponses ».

Et ça commence très fort avec des questions du type :
« Es -tu né en France ? »
« Ta mère est née en France ? »
« Ton père est né en France »
« Quelle langue parles- tu à la maison ? »
« D'habitude qui vit avec toi à la maison ?

a) ta mère
b) une autre femme tenant le rôle de ta mère
a) ton père
b) un autre homme tenant le rôle de ton père"

La ressemblance avec les questions qui figuraient sur la première mouture de
BASE ÉLEVES n'est certainement pas fortuite. Viennent ensuite des questionnaires
concernant « Ce que je pense des devoirs à la maison » morceaux choisis : « à la
maison j'ai vraiment l'impression de perdre mon temps » ou alors « je fais mes
devoirs à la maison parce que j'aurais une mauvaise image de moi si je ne
travaillais pas »

Également la rubrique « Ce que je pense de ce que je fais à l'école » avec des
réponses comme « en classe je travaille parce que je n'ai pas envie que mon
enseignant(e) me crie dessus »

Le questionnaire comporte 11 pages avec des questions QUI N'ONT RIEN À VOIR AVEC
L'ÉVALUATION PÉDAGOGIQUE des petits CM2. De plus ces questions sont
pernicieuses, retorses.

Quel est le but de ce questionnaire ? De quel droit le ministère de l'éducation
fait-il remplir ces fiches qui interrogent sur la nationalité, les conditions de
vie à la maison, sous prétexte d'évaluation pédagogique ?

Les parents ne sont pas informés de ce que l'on demande aux enfants. Sans
l'attitude courageuse et civique des enseignants de l'école de Monein qui ont
alerté les parents, cette opération dite « expérimentale » se serait déroulée
dans le plus grand secret. L'utilisation, fourbe, de l'ingénuité des enfants qui
n'ont pas d'autre choix que de répondre dans ce contexte scolaire, la volonté
délibérée de ne pas informer les parents et de maintenir cette opération dans
l'opacité, rappelle des pratiques totalitaires en cours dans d'autres lieux et
dignes d'autres temps. Sans parler de la culpabilité que pourraient ressentir
les enfants face à un tel interrogatoire.

Cette « expérimentation » touche ou va toucher certainement d'autres écoles mais
elle se déroule dans la plus grande opacité. Il est de notre devoir à tous
d'alerter parents, professionnels, élus et de dénoncer un scandaleux fichage des
enfants.

Interrogé par le secrétaire départemental du SNUIPP 64 (syndicat majoritaire
dans le premier degré), l'Inspecteur d'académie n'a pas souhaité répondre....

Vous pouvez consulter ce questionnaire CM2 à cette adresse
http://www.everyoneweb.fr/lec/
Samedi 24 juin les parents FCPE de Monein, très mobilisés, seront à la
manifestation à 11h au complexe de la République à Pau, et distribueront des
tracts pour informer et alerter les autres parents.

P.-S.

Vendredi 23 mai : devant l'avalanche deprotestations, malgré la caractère limité
de l'expérimentation (80 écoles en France) le ministère a décidé de demander aux
enseignants de ne pas faire remplir la partie 4 de l'évaluation CM2 «
expérimentale ».

_________________
-nos désirs font désordre!-

lucha y fiesta!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neeko
bouzeux le clown
avatar

Nombre de messages : 372
Localisation : au milieu des vaches à conté!!!
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: une vague odeur de pourri qui flotte dans l'air...   Ven 13 Juin - 20:54

Et si internet mourrais demain???

Citation :
« Je suis tout le temps soucieux au sujet de ma fille et d’Internet, bien qu’elle soit trop jeune pour se connecter. Voici ce qui m’inquiète. Je crains que dans 10 ou 15 ans, elle vienne me voir et me dise “Papa, où étais-tu quand ils ont supprimé la liberté de la presse sur Internet ?” » La célèbre phrase de Mike Godwin, de l’Electronic Frontier Foundation, en 1996, n’a jamais autant été d’actualité.

Internet ne se porte pas très bien ces derniers temps. On n’a jamais vu surgir autant de déclarations et de projets de lois sur la surveillance et le contrôle du réseau mondial. Du téléchargement illégal d’un film à la diffusion de photos pornographiques avec des enfants, il y a un gouffre. Mais avec une dose d’émotion et une autre d’amalgame, les gouvernements sont en train de modifier les règles. Stopper les contenus pédo-pornographiques en bloquant l’accès à une liste noire de sites ? Il faut méconnaitre Internet (et les réseaux pédophiles) pour prendre une telle décision. Ou vouloir normaliser l’idée d’un filtrage des contenus par l’Etat et d’un Internet « sain et propre ».

Il y a trois jours, on indiquait que trois fournisseurs d’accès à Internet (FAI) américains, Verizon, Time Warner Cable et Sprint, avaient accepté de bloquer l’accès à une liste de sites et de forums de discussions à caractère pédo-pornographique. Une première dans l’histoire des FAI. Dans les faits, cette décision va plus loin. Ce ne sont pas seulement quelques forums qui sont concernés, mais l’ensemble de Usenet, l’un des plus anciens protocoles d’Internet. Inventé en 1979, ce système de forums de discussion, est aujourd’hui notamment utilisé via la rubrique « Groups » de Google.

Contacté par Mark ’Rizzn’ Hopkins, Eric Rabe de Verizon a confirmé que Time Warner Cable allait bloquer l’accès de ses utilisateurs à tout Usenet, et Sprint à une bonne partie (la hiérarchie « alt. »). De son côté, Verizon a déclaré vouloir agir au cas par cas, et bloquer « uniquement » les forums reconnus comme des lieux d’échange de pédo-pornographie, ainsi que les diffuseurs de contenus piratés. Pour rappel, Time Warner est le fournisseur d’accès de 26 millions de foyers américains. Techniquement, les plus débrouillards pourront toujours accéder à Usenet, mais cette décision, imposée par l’Attorney General de l’Etat de New York Andrew Cuomo, s’attaque de front à la liberté d’expression sur le réseau et à la fameuse neutralité d’Internet. C’est la philosophie même d’Internet qui menacée.

Sous couvert de traquer la pédophilie (ça aurait pu être le terrorisme ou le racisme), on va donc couper l’accès à Usenet à des millions d’internautes. Plus généralement, pour empêcher quelques individus d’agir, on s’en prend désormais à l’infrastructure même du réseau. L’idée n’est pas nouvelle, mais jusqu’ici elle était rejetée par la majorité des acteurs du net, à commencer par les fournisseurs d’accès qui, les premiers, ont toujours refusé de faire la police.

Cette dérive ne se cantonne pas aux Etats-Unis, ni à la pédo-pornographie. C’est l’essence même de la charte dite sur la « confiance en ligne » voulue par le gouvernement français, et révélée la semaine dernière par PC Inpact. Elle demande, entre autres, aux différents acteurs du net français (fournisseurs d’accès, éditeurs de contenus...) de bloquer les utilisateurs « mettant en jeu la sécurité du réseau », de fournir des équipements réglés « à un niveau de sécurité par défaut optimal », d’imposer des quotas d’envois, etc. C’est aussi ce qu’on retrouve dans le discours de la ministre de l’Intérieur Michèle Alliot-Marie, qui, mardi dernier, présentait un plan « pour protéger les enfants et leurs familles contre les pédophiles ». Elle a annoncé avoir conclu un accord avec les fournisseurs d’accès français — annonce démentie par la Fédération française des télécoms, qui se dit simplement favorable sur le principe — pour bloquer une liste noire de sites et de forums de discussion.

Si le filtrage est admis et toléré pour lutter contre la pédo-pornographie, pourquoi ne pas l’utiliser pour d’autres sujets ? Par exemple, pour protéger la propriété intellectuelle. C’est en substance ce que souhaitent faire passer certains représentants des ayants droit de la musique et du cinéma. Et l’un des chapitres du rapport Olivennes, remis en novembre dernier, et de la loi Création et Internet qui en découle. Elle doit passer mercredi prochain devant le conseil des ministres.

Les débats (et conflits) autour de la liberté d’expression, la surveillance des internautes et la neutralité des réseaux sont aussi vieux que le net lui-même. Mais depuis quelque semaines, il n’est plus question de débat. On assiste, en France comme à l’étranger, à la mise en place de solutions radicales et massives qui attaquent de front les bases historiques d’Internet... Où étions-nous, quand ça s’est passé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neeko
bouzeux le clown
avatar

Nombre de messages : 372
Localisation : au milieu des vaches à conté!!!
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: une vague odeur de pourri qui flotte dans l'air...   Sam 28 Juin - 10:47

Citation :


Lors de la présentation du projet de loi « création et internet » créant la HADOPI, le gouvernement a insisté sur le caractère pédagogique des mesures que prendrait l'autorité administrative. Un producteur de phonogrammes a résumé le propos en déclarant « il faut siffler la fin de la récréation ».

On a souhaité s'associer à cet effort éducatif, en rapportant l'enregistrement ci joint, presque authentique et puisé aux meilleures sources.

La maitresse : « Monsieur Hadopi est venu dans notre école pour vous parler de prévention et de son travail pour protèger la musique. »
(à monsieur Hadopi) « je vous laisse la parole ».

Monsieur Hadopi : « Merci mademoiselle.
"Les enfants, comme l'a dit votre maitresse, je suis venu vous parler de prévention, de musique et d'internet. Mais d'abord, je vais vous poser deux questions. Première question : est ce que vous aimez la musique ? »

Les enfants : « Ouuiiiiiii »

Monsieur Hadopi : « Bien ; deuxième question , maintenant, est ce que vous aimez internet ?

Les enfants : « Ouuiiiii »

Monsieur Hadopi : "très bien . Revenons à la musique. Toi, par exemple, qu'est ce que tu aimes comme musique ?

Lulu (rougissant) : « euh, j'aime bien '' le club des fans' »

Monsieur Hadopi : "Bien ; et toi, quelle musique tu aimes ?"

Dudule : « Moi, j'aime « Supermaxiland », surtout leur dernière chanson « Au pays de supermaxiland »

D'autres élèves : « Moi aussi, moi aussi »

La moitié de la classe (chantant) « Au – pays – de super ma – xiland... »

Monsieur Hadopi : « Jai compris les enfants, j'ai compris. Toi, par exemple, comment as tu pu écouter cette chanson ? »

Dudule « C'est mes parents qui me l'ont achété à 'Shop2000'. »

Monsieur Hadopi (désignant un autre enfant) : « Et toi » ?

Zoé : « C'est Jojo qui me l'a prèté pour mettre sur mon MP3 ».

Monsieur Hadopi (fronçant les sourcils) : « Nous y voilà. Qui est Jojo ? »

Jojo (au premier rang) : « C'est moi Monsieur ».

Monsieur Hadopi : « Jojo ; peut tu me dire à combien de tes camarades tu as prèté ou donné cette chanson ? »

Jojo (se retournant et comptant ses camarades) : « 12 monsieur, ou 14 peut être même. »

Monsieur Hadopi (épouvanté) : « Tant que cela ? Il était temps que j'intervienne. »
(s'adressant à la classe) : « levez la main, tous ceux a qui Jojo a prèté ou doné cette chanson. »

15 enfants lèvent la main.

Monsieur Hadopi : « Eh bien, c'est très mal d'avoir pris cette chanson. C'est du vol ! Et toi, Jojo, c'est très mal de l'avoir donné à tout le monde ».

Jojo (fondant en larmes) : « Ouin, j'ai rien fait, je veux pas aller en prison »

La maitresse : « calme toi Jojo, monsieur Hadopi ne met personne en prison ».
(en apparté à Monsieur Hadopi) « Jojo a reçu le prix de camaraderie l'année dernière ».

Zoé (levant la main) : « Est ce que c'est mal de prèter ses affaires, monsieur Hadopi ? »

Monsieur Hadopi : « Quelquefois oui, hélàs, c'est ce que je suis venu vous expliquer.
A votre avis, les enfants, de quoi ont eu besoin les musiciens pour créer et pour vendre leur musique ? »

Les enfants : « D'une guitare ! D'un synthétiseur ! D'une caisse d'enregistrement ! »

Monsieur Hadopi : « en effet les enfants, en effet, mais pas seulement. Ils ont aussi besoin de quelqu'un. Réfléchissez bien »

Aignan : « Ils ont besoin d'un producteur ? »

Monsieur Hadopi : « Très bonne réponse. Je parie que tu es le premier de la classe. Peux tu nous dire ce qu'est un producteur ? »

Aignan (feuilletant les pages de son dictionnaire à toute vitesse) : « Un producteur est un entrepreneur qui finance un artiste et qui perçoit en remboursement une partie des recettes »

Monsieur Hadopi : « Exactement. Maintenant, réfléchissez encore les enfants. Que se passerait il si tout le monde se mettait comme Jojo à distribuer la musique gratuitement ? »

Lulu : « Le producteur il va mourir de faim parce qu'il a prèté tout son argent et le musicien ne pourra pas faire sa musique ? »

Monsieur Hadopi (riant) : « Le producteur ne va pas mourir de faim ! Mais tu as tout à fait raison. Sans l'argent que lui donne le producteur, le musicien ne pourra pas créer sa musique. »

Aignan (réfléchissant intensémént) : « Mais, Monsieur Hadopi, si je faisais de la musique, je pourrais la mettre sur mon serveur et tout le monde pourrait l'écouter même si les producteurs sont tous morts »

Monsieur Hadopi : « Euh, les enfants, vous êtes vraiment dans une école pilote pour les nouvelles technologies à ce que je vois. Mais à ton avis Aignan, qui va venir écouter ta musique sur ton serveur »

Aignan (réfléchissant encore) : « Peut être Jojo et Zoé, et aussi mon correspondant. C'est tout. »

Monsieur Hadopi : « En effet et pourquoi ?

Aignan « Parce que personne va me connaître »

Monsieur Hadopi : « Tout à fait. Et que faudrait il faire pour te faire connaître ? »

Aignan (réfléchissant à nouveau) : « J'arrive pas à trouver »

Bill (levant la main) : « De la publicité ».

Monsieur Hadopi « Exactement : de la publicité. Et qui va payer cette publicité ? »

Aignan (illuminé) : « Ca y est, j'ai compris ; c'est le producteur monsieur. Le producteur pourra faire de la publicité et le musicien fera sa musique, sinon tous les deux ils vont mourir de faim et il n'y aura jamais de musique »

Monsieur Hadopi : « C'est cela même. J'espère que tout le monde a bien entendu. Je vais résumer au tableau »

tout le monde vole la musique -> pas de publicité -> pas de producteurs -> pas de musique.

personne ne vole la musique - > plein de publicité - > plein de producteurs -> plein de musique.

La cloche de la récréation sonne.

La maitresse : « Les enfants, vous allez sortir en rang. Nous retrouverons monsieur Hadopi après la récréation et il va nous parler d'internet et de son travail. »

Après la récréation, monsieur Hadopi reprend son exposé.

Monsieur Hadopi : « Maintenant les enfants, je vais vous parler de mon travail.
Sur internet, il y a des gens qui comme vous avec Jojo, « prètent » et volent de la musique. Mon travail c'est de leur expliquer qu'il faut qu'ils arrètent, sinon je les punis ».

Dudule (levant la main) : qu'est ce que vous donnez comme punitions, Monsieur » ?

Zoé : « Est ce que vous donnez des heures de retenue ? »

Monsieur Hadopi : « Non, je ne donne pas d'heures de retenue. Je donne d'abord un premier avertissement, puis un deuxième avertissement, et puis si le voleur de musique continue, j'empèche son ordinateur d'aller sur internet ».

Pingu (levant la main) : « Monsieur, mais comment vous allez pouvoir surveiller tout le monde sur internet. Vous allez jamais dormir ».

Monsieur Hadopi : « Ce n'est pas moi qui vais surveiller en fait. Je vais engager des détectives privés qui vont suivre les chansons sur internet. Dés qu'ils voient qu'une chanson se fait voler, ils vont me prévenir ».

Pingu : « Mais est ce qu'ils vont surveiller les chansons même pendant toute la nuit ? »

Monsieur Hadopi : « Euh, c'est une question difficile à comprendre pour les enfants. Je vais peut être demander aux entreprises qui branchent internet de conserver les traces que laissent les voleurs de musique ».

La maitresse : « A propos, Monsieur Hadopi ; nous n'avons pas reçu l'avis de l'ARCEP qui traite de ces questions, à l'école ».

Monsieur Hadopi (à mi voix) : « C'est un avis secret mademoiselle. Les terroristes sont toujours à l'affut, come vous le savez ».

Monsieur Hadopi (à la classe) : « Bon, je crois que jai tout expliqué. Est ce que l'un d'entre vous a encore une question à poser ? »

Aigan : « Monsieur Hadopi, est ce que vous êtes un policier ? »

Monsieur Hadopi (surpris) : « Tout à fait »
(puis, se ravisant) : « Euh, pas du tout, je n'envoie personne devant un juge »
(puis, réfléchissant encore) : « Disons que je suis comme un surveillant ». A la cantine, vous devez bien avoir des surveillants. Eh bien moi, je suis le surveillant de l'internet. Je punis ceux qui se conduisent mal, comme à la cantine. Vous avez compris ? »

Les enfants : « Ouuiii ».

Monsieur Hadopi : « Bien ; on regarde encore une fois le tableau ensemble »

tout le monde vole la musique -> pas de publicité -> pas de producteurs -> pas de musique.

personne ne vole la musique - > plein de publicité - > plein de producteurs -> plein de musique.

Monsieur Hadopi : « Vous avez compris ? »

Les enfants : « Ouuiii »

Monsieur Hadopi : « Tu as compris Jojo ? »

Jojo : « Oui Monsieur, je le ferai plus monsieur »

Monsieur Hadopi : « Très bien les enfants. Mais je crois que j'ai dépassé l'heure, je vais vous laisser sortir ».

Les enfant : « Ouuiii, vive la musique, vive la publicité, vive monsieur Hadopi »

La maitresse fait sortir les élèves, puis elle revient remercier monsieur Hadopi pendant que les enfants sortent de l'école en chantant « Au pays de supermaxiland ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-{jice}-
poil aux dents.
avatar

Nombre de messages : 578
Age : 35
Localisation : Groland du bas
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: une vague odeur de pourri qui flotte dans l'air...   Mar 8 Juil - 13:50

et pendant ce temps là, au royaume de bush 1er....

(source AFP)

Citation :
Le chien du 11 Septembre aura son clone

Un chien secouriste qui avait sauvé des vies dans les décombres de l'attentat du World Trade Center à New York le 11 septembre 2001 va être cloné, a indiqué mardi l'entreprise californienne qui va réaliser l'opération en partenariat avec un laboratoire sud-coréen. Trakr, un berger allemand qui vit avec son maître James Symington à Los Angeles, a été choisi par BioArts International comme étant le chien "le plus digne d'être cloné" lors d'un concours offrant aux propriétaires la possibilité de répliquer gratuitement leur animal favori. James Symington a indiqué que lui-même et Trakr avaient été parmi les premiers secouristes à arriver sur les lieux après les attaques du 11 Septembre. Ce sont eux qui ont repéré celui qui devait être le dernier survivant retrouvé sous neuf mètres de débris.

Maintenant âgé de 15 ans, le chien a perdu l'usage de son arrière-train après une maladie nerveuse dégénérative. Selon BioArts, sa maladie pourrait être liée à son exposition aux fumées toxiques sur le site de Ground Zero. "Trakr signifie tout pour moi [...] Savoir qu'une partie de lui va lui survivre est le plus beau cadeau que j'aie jamais reçu", a déclaré son maître. La compagnie BioArts a indiqué qu'elle transporterait le mois prochain les échantillons d'ADN du chien auprès de son partenaire, le laboratoire sud-coréen, Sooam Biotech Research Foundation. Le clone devrait exister d'ici la fin de l'année.

taper

_________________
-nos désirs font désordre!-

lucha y fiesta!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-{jice}-
poil aux dents.
avatar

Nombre de messages : 578
Age : 35
Localisation : Groland du bas
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: une vague odeur de pourri qui flotte dans l'air...   Lun 25 Aoû - 21:49

marre, marre, marre! font chier tous ces cons!

et cette fois, les z'enfants, ça nous touche directement. dans ce nous, j'inclus tous les gens amené-e-s sur le forum par le but premier de l'association. l'expression artistique au sens large, specialement la musique.

appréciez:

Citation :
Les artistes amateurs s’estiment menacés par un projet de loi
France Info - 10 août 2008

Prévoit que les artistes amateurs soient désormais soumis au code du travail, pour ne pas faire de concurrence déloyale aux professionnels. Cet avant projet de loi, qui doit être présenté en décembre à la ministre de la Culture, menace des centaines de manifestations, animées le plus souvent par des bénévoles.

L’objectif est clair : supprimer le travail dissimulé nuisant aux artistes professionnels, notamment aux intermittents du spectacle. L’avant projet de loi, en gestation depuis 2007, se propose donc d’encadrer davantage les prestations offertes par les artistes amateurs, notamment les musiciens.

Selon ce texte, qui doit être présenté en décembre à la ministre de la Culture Christine Albanel, les amateurs seront désormais soumis au code du travail et ne pourront se produire que s’ils ont chacun un contrat de travail et s’ils perçoivent un salaire individuel.

Mais alors, que vont devenir les chorales d’enfants, les troupes de théâtre de rue, les groupes de musiciens amateurs ? Organisateurs et artistes bénévoles s’inquiètent. Jusqu’à présent, les amateurs étaient souvent regroupés au sein d’associations, qui percevaient une indemnité globale pour chaque prestation. Ces indemnités servent à payer costumes, instruments et frais liés à la formation.
{xtypo_quote}Il est impossible de faire une fiche de paye par personne et de payer les charges pour chacun, cela aurait un coût financier trop important pour les groupes{/xtypo_quote}, s"insurge Lisardo Lombardia, directeur général du Festival interceltique de Lorient, qui rassemble cette année 4.500 artistes, dont beaucoup de bénévoles.

Bob Haslé, président de Bodadeg ar Sonerion, la plus grande fédération de bagadoù, renchérit : {xtypo_quote}Pour chaque artiste jouant une journée dans un festival, il faudrait payer 210 euros, alors qu’un bagad ne reçoit en général que 700 à 1.000 euros d’indemnité globale... Faites le calcul pour un groupe de 40 musiciens : demain, on est mort

Reste que le ministère de la Culture estime qu’aujourd’hui rien n’est décidé. Ce texte n’est qu’un avant-projet de loi, qui pourra encore beaucoup évoluer.

inutile de dire que l'info est a diffuser le plus largement possible.

et qu'il va falloir agir en conséquence si on ne veut pas voir mourir ce qui nous tiens le plus a cœur.

_________________
-nos désirs font désordre!-

lucha y fiesta!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-{jice}-
poil aux dents.
avatar

Nombre de messages : 578
Age : 35
Localisation : Groland du bas
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: une vague odeur de pourri qui flotte dans l'air...   Ven 3 Oct - 16:20

hum...
Citation :

Tricastin : vers une évacuation des populations ? L’inimaginable va peut-être se produire : devant les difficultés rencontrées pour résoudre un problème technique dans la centrale du Tricastin, les autorités seraient en train d’envisager l’éventualité d’une évacuation temporaire.



Ce n’est plus une fiction, et cela ne se passe pas à Tchernobyl, mais en France, en Rhône-Alpes.

La centrale nucléaire du Tricastin, célèbre pour ses accidents, habilement présentés en incidents, est confrontée à un problème technique qu’elle essaye en vain de résoudre depuis quinze jours, sans solution pour l’instant. Pour les habitants du secteur, déjà rudement secoués par les épisodes de cet été, ou on leur a appris bien trop tard que l’eau qu’ils buvaient était contaminée depuis longtemps, ce nouvel épisode ne tient plus de la farce, mais du drame.
Que s’est-il passé le 8 septembre dernier ?

Lors d’une opération de renouvellement de combustible, lorsque le couvercle de la cuve du réacteur n° 2 a été soulevée, deux assemblages de combustible sont restés accrochés aux structures internes supérieures, et depuis quinze jours sont suspendus au-dessus des 155 autres assemblages qui constituent le cœur du réacteur. Ces assemblages pèsent chacun environ 800 kg, et menacent à tout instant de tomber. Ils pourraient alors se briser, et les morceaux, s’ils se glissaient entre les autres assemblages, pourraient déclencher éventuellement une réaction nucléaire incontrôlée.

Un épouvantable accident nucléaire serait alors possible. Et même si cette réaction nucléaire ne se déclenchait pas, les opérations de nettoyage seraient quasi impossibles à réaliser. A moins de trouver des inconscients prêts à risquer à coup sûr leur vie pour tenter de sauver la situation. Mais, depuis Tchernobyl, on connaît mieux les conséquences d’actes aussi téméraires. A ce moment, le réacteur pourrait être définitivement condamné, en attendant que les générations futures trouvent une solution.

Ce scénario catastrophe est réellement possible. Un accident du même type s’était produit, en 1999, à la centrale de Nogent-sur-Seine, à la différence qu’un seul assemblage était en cause. Et il avait fallu un mois pour résoudre la situation. La situation du Tricastin est hautement plus dangereuse : il y a deux éléments en cause. En tentant de récupérer un seul des éléments, on peut provoquer la chute du second. Cerise sur le gâteau, EDF reste muette sur la composition de ces éléments, et il est possible qu’ils soient « moxés », c’est-à-dire contenant du plutonium, ce qui aggraverait considérablement les risques pour les populations.

Le réseau « Sortir du nucléaire » vient d’écrire ce jour à l’autorité de sûreté nucléaire (ASN), ainsi qu’au président de la République et au Premier ministre pour demander la vérité sur l’accident en cours. Selon certaines informations émanant de milieux autorisés, la situation serait si problématique que l’évacuation des villages environnants est sérieusement envisagée. Après les accidents de cet été, les difficultés financières et techniques rencontrées pour les deux EPR en cours de construction, et la lutte armée ouverte au Niger entre le pouvoir en place et 3 000 Touaregs bien armés, qui contestent l’extraction de minerai d’uranium sur leur territoire, on voit qu’Areva et le gouvernement français sont dans une posture plus que délicate. Car comme disait un vieil ami africain : « on apprend l’utilité de ses fesses lorsque vient le moment de s’asseoir ».

collectif anti nucléaire 84


Réacteur n° 2 ça sent la merde !



silent

_________________
-nos désirs font désordre!-

lucha y fiesta!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neeko
bouzeux le clown
avatar

Nombre de messages : 372
Localisation : au milieu des vaches à conté!!!
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: une vague odeur de pourri qui flotte dans l'air...   Jeu 26 Mar - 23:51

hihi je sors de ma tanière et reviens vous emmerder hihihi!!!!


juste un petit lien, tous le monde doit déjà être au courant mais c'est pô grave.... Ah le pôv Jaurès...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-{jice}-
poil aux dents.
avatar

Nombre de messages : 578
Age : 35
Localisation : Groland du bas
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: une vague odeur de pourri qui flotte dans l'air...   Sam 28 Mar - 14:53

bahh beurk caca, après, je suis contre le fait que ce genre de liens apparaissent sur le forum, rapport à pas mal de trucs, entre autre la pub que ça leur fais, et le fait que depuis leur blog de merde on peut surement tracer la provenance du visiteur (je sais pas si je m'exprime correctement)

mais ce n'est que mon avis.

ensuite deux reflexions perso:

-le F-haine ne m'inquiète pas plus que ça aujourd'hui, c'est un parti a l'agonie, ridicule au plus haut point, et même si ses idées sont toujours aussi puantes, elle se sont délayées dans la politique globale du gouvernement actuel.
je suis beaucoup plus inquiet de la montée des groupuscules a droite du FN, qui se refont une santé justement grâce aux renforts des déçu.e.s de la politique du gros porc, et qui s'organisent un peu partout, en passant de plus en plus souvent à l'offensive, rien qu'a lyon.

-de deux, si cette phrase est réellement de Jaures, qu'elle n'a pas été sortie de son contexte ou quoi, éh ben, ce jour là il aurais pu se casser un bras ou rester couché au lieu de sortir des conneries pareilles!
Twisted Evil

_________________
-nos désirs font désordre!-

lucha y fiesta!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: une vague odeur de pourri qui flotte dans l'air...   

Revenir en haut Aller en bas
 
une vague odeur de pourri qui flotte dans l'air...
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Odeur de Poisson pourri chez la Femme
» La Vague
» PS3 : VIDZONE
» Livres, parlez-nous de vos lectures...
» odeur dans des fauteuils

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Association Electrons Libres :: Blabla divers :: Kafé-
Sauter vers: